Pourquoi se battre contre les produits industriels?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. papy DD dit :

    Ne devons-nous pas examiner plus sérieusement les récents efforts des principales entreprises agro-alimentaires qui proposent des produits étiquetés « BIO »ou est-ce encore de la poudre aux yeux mercantile?

    • Le label bio est une bonne chose mais malheureusement, il y a bio et bio…
      Le label bio (AB) tel que nous le connaissons aujourd’hui est plus souple depuis qu’il s’est aligné sur les directives européennes en 2010. Avant, il suivait encore les normes françaises, plus strictes, et n’autorisait pas, par exemple, la présence de 5% d’ingrédients non bio ou la présence d’OGM jusqu’à 0,9%. Cette souplesse du label bio d’aujourd’hui permet donc des dérives dont il faut se méfier quand on voit tous les produits estampillés bio en grande surface.
      C’est d’ailleurs pour cela que de nouveaux labels ont vu le jour comme le label « Bio Cohérence » qui est beaucoup plus proche des directives françaises de l’époque avec une agriculture et un élevage 100% biologique. Par exemple, les produits de la marque « Bernard Gaborit » possèdent ce logo qui garantit leur qualité.
      Au final, il est donc nécessaire de rester vigilant sur les produits que nous achetons même quand ils sont « bio ». Aujourd’hui, une alimentation naturelle et locale représente encore le meilleur choix pour être certain de savoir ce que l’on va mettre dans notre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Obtenir mon e-book gratuit des 6 erreurs à ne pas faire en nutrition
Recevoir l'e-book