Comment relativiser les excès?

En cette période de fêtes, les excès se multiplient et vous commencez à vous inquiéter pour votre ligne? Pas de panique, je vous explique comment les relativiser et reprendre le contrôle de votre corps dès maintenant !

 

Un excès est occasionnel !

Tout d’abord, les excès sont, par définition, des écarts occasionnels dans votre alimentation quotidienne. De ce fait, ils ne doivent pas vous inquiéter plus que cela. Comme je le dis souvent, ce ne sont pas les gros excès de temps en temps qui vont vous faire grossir mais tous les petits écarts et mauvais choix de votre alimentation de tous les jours.

Pour vous en convaincre, il vous suffit de raisonner ainsi: imaginez que vous faites de gros écarts lors de deux repas dans la semaine. Pour rester dans l’actualité, disons le repas du 24 décembre au soir et le lendemain midi. Le reste du temps, vous mangez sainement en suivant les bonnes habitudes alimentaires que je vous indique régulièrement. Vous faites trois repas par jour, matin, midi et soir. Dans la semaine, cela fait donc 21 repas. Il y a donc seulement 2 repas sur 21 où vous avez fait des excès alimentaires. Est-ce que vous pensez sérieusement qu’ils vont peser sur la balance et vous faire grossir?

 

C’est ce que j’ai vécu. Lorsque j’ai commencé à manger sainement, je perdais du poids tout en m’autorisant un gros excès par semaine, une pizza entière par exemple. Cela n’avait aucune influence négative sur ma perte de poids. Par contre, c’est lorsque je faisais tout un tas de petits écarts dans mon alimentation quotidienne que je m’engraissais. C’est le danger avec les fêtes, n’accumulez pas les écarts à chaque repas sinon vous devrez en subir les conséquences.

Ainsi, tant que vous adoptez ou conservez de bonnes habitudes alimentaires au quotidien, vous n’avez aucune raison d’avoir peur des gros repas occasionnels. Même s’ils ont tendance à se multiplier en ce moment, il vous faut simplement de faire preuve de plus de rigueur dans votre alimentation quotidienne, en-dehors des gros repas.

 

Un excès peut être un moment de partage !

Lorsqu’on fait un gros excès, c’est généralement lors d’occasions spéciales. Anniversaire, mariage, réussite personnelle, fêtes de fin d’année… Ces évènements représentent avant tout un moment de partage avec ses proches.

De ce fait, les écarts durant ces repas sont à différencier des excès que l’on pourrait faire seul dans son coin ou lors de grignotages incontrôlés. Si vous mangez plus que de raison pour vous remplir le ventre, pour canaliser votre frustration ou pour combler un vide, il y a effectivement un problème et je l’ai déjà abordé (par exemple dans cet article que je vous invite à lire en cliquant ici).

Par contre, si vous mangez davantage lors d’un repas de famille ou entre amis à cause de l’accumulation de l’apéritif, des plats et du dessert, ce n’est pas la même situation. Ce sont des excès qui ne vont pas mettre à mal votre ligne s’ils sont concentrés uniquement sur ces évènements.

 

De plus, avoir plaisir à manger est très important pour votre santé mentale. Il ne faut pas oublier que le stress et la frustration (symptomatiques des régimes) favorisent la prise de gras. Ainsi, profitez plutôt de ces instants avec votre entourage sans vous priver outre mesure. Vous ferez du bien à votre moral et cela vous donnera bien plus de motivation pour prendre et conserver de habitudes alimentaires saines au quotidien.

Une dernière chose: évitez de vous peser le lendemain d’un gros repas comportant des excès. Obligatoirement, vous aurez pris du poids de la balance (jusqu’à 3 kilos parfois !) mais c’est généralement de la rétention d’eau qui partira si vous reprenez immédiatement de bonnes habitudes alimentaires.

 

Un excès permet de choquer son corps !

L’un des avantages des excès s’ils sont rares, c’est qu’ils peuvent être bénéfiques à votre ligne en choquant votre organisme.

En effet, un excès occasionnel peut être un excellent moyen de sortir de votre routine alimentaire et relancer votre perte de poids par exemple. Concrètement, chaque écart que l’on effectue envoie un signal à votre organisme. Il pense que vous allez lui fournir davantage d’énergie et va s’y adapter en accélérant votre métabolisme.

Comme vous reprenez vos bonnes habitudes par la suite, vous n’aurez pas le temps de prendre de gras et profiterez des bénéfices de cette relance de votre métabolisme.

 

Cela rejoint ce que je vous expliquais précédemment. Durant une certaine période, j’ai amélioré ma composition corporelle en m’autorisant un gros écart par semaine. Cela me faisait du bien au moral et me permettait de manger différemment qu’à mon habitude. Cela ne veut pas dire qu’il faut faire des écarts mais vous pouvez cependant en tirer des bénéfices.

Ainsi, si vous avez de bonnes habitudes alimentaires au quotidien, vous pourrez faire des écarts un allié pour aboutir à votre objectif physique, tant qu’ils restent occasionnels bien sûr.

 

Relativiser ses excès, le meilleur moyen pour repartir du bon pied !

Nous sommes dans une période où les gros repas et les excès sont nombreux. Je n’incite pas à travers cet article à les ignorer mais plutôt à les relativiser. Même si les écarts sont plus importants que d’habitude, ils ne représentent pas la majorité de vos repas et ne sont pas déterminants pour votre ligne dans les jours et semaines à venir.

Ce qui compte, c’est avant tout votre alimentation du quotidien et votre hygiène de vie, durant toute l’année. C’est uniquement sur ces aspects-là que vous vous devez d’appliquer de bonnes habitudes avec le plus grand sérieux afin d’atteindre vos objectifs.

Par exemple, si vous savez que vous allez faire des excès au réveillon, ayez les bons gestes au quotidien en soignant vos autres repas à travers une alimentation saine et naturelle.

 

Si vous accordez trop d’importance aux gros écarts que vous pouvez faire lors d’évènements spécifiques, vous risquez hélas d’adopter la mauvaise approche. Vous allez alors vous focaliser là-dessus, ruminer vos écarts, chercher à les compenser et au final vous prendre la tête en perdant de vue l’essentiel. N’oubliez que ces écarts sont l’occasion pour beaucoup d’entre nous de décompresser de nos soucis et d’être auprès de nos proches.

Ainsi, il est dommage d’accumuler de l’énergie négative (frustration d’avoir fait des excès, peur de prendre des kilos, volonté de se lancer dans un régime restrictif) plutôt que de l’énergie positive (moments de plaisir, détente, bien-être, moral).

Au final, je vous propose donc de ne pas vous concentrer sur vos excès lors de gros repas mais sur votre capacité à agir le reste du temps. Pour cela, la meilleure solution est d’adopter ou de reprendre de bonnes habitudes alimentaires au quotidien qui représentent la majorité de votre nutrition et donc à terme votre composition corporelle.

Si vous vous demandez comment vous y prendre concrètement, un guide arrive très bientôt pour vous aider à y parvenir donc n’hésitez pas à vous abonner à la lettre d’information pour être tenu au courant.

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.