Régime: pourquoi il ne faut pas en faire !

 

Avec l’été qui arrive, je vois de plus en plus de personnes partir en quête de la chasse aux graisses à travers des régimes rapides et farfelus. Comme vous le savez si vous suivez le site depuis un certain temps, je n’aime pas les régimes car j’ai pu constater à quel point ils n’étaient pas viables pour perdre du poids sans reprendre les kilos perdus derrière (le fameux effet yo-yo). Je l’ai vécu, c’est un cercle vicieux qui ne fait que saper notre moral.

Je vous propose aujourd’hui de voir définitivement en quoi les régimes sont à bannir quand on désire améliorer sa composition corporelle afin que vous puissiez entreprendre les bonnes démarches, celles qui marchent vraiment, pour perdre du gras pour du bon et qui m’ont permis de passer de 130 à 70 kilos sans jamais reprendre tout le gras perdu.

 

Les régimes entrainent la frustration !

Je pense que tous ceux qui ont fait des régimes vous le diront, ce n’est jamais amusant d’entamer un régime ! Tout d’abord parce que devoir se restreindre à certains aliments précis est particulièrement frustrant car nous sommes pour la plupart de grands gourmands qui devons alors nous priver d’aliments que nous aimions manger.

Ensuite parce que les régimes ont une connotation négative ! D’ailleurs, avez-vous noté que l’on parle souvent de « se mettre au régime » comme une corvée que nous devrions faire? Pourtant, le but premier de la perte de gras est de retrouver la ligne et un corps qui nous plait davantage, être mieux dans sa peau, gagner en estime de soi, améliorer sa santé… Hélas, l’optique d’un régime ne fait voir que les aspects négatifs de notre démarche, pourtant très saine.

C’est pour cela qu’il est nécessaire à mon sens de se détacher du concept de régime et de privation pour parvenir à perdre ses graisses durablement à travers une vision positive et constructive de nos efforts fournis.

 

Les régimes imposent la restriction calorique !

Quand on suit un régime, on sait que nous allons devoir moins manger pour perdre du poids. Beaucoup de régimes imposent de devoir compter les calories de tout ce que nous mangeons au quotidien afin de rester dans la bonne fourchette de notre perte de poids. Il existe de nombreuses applications pour faire ça d’ailleurs. Est-ce que vous pensez que cette manière de s’alimenter, en comptant tout, est viable à moyen et long terme?

De plus, aborder notre alimentation à travers les calories est certes un outil intéressant pour avoir des repères quand on ne connait pas encore bien son organisme mais cette approche reste trop simpliste selon moi, pour la simple et bonne raison qu’elle ne prend pas en compte la nature des calories ingérées.

En effet, 250 calories d’un avocat (fruit gras aux propriétés remarquables) n’auront jamais le même impact sur votre organisme que 250 calories d’un croissant au chocolat ! Les aliments qui nourrissent votre corps, c’est-à-dire qui vous apportent vitamines et minéraux, auront toujours beaucoup moins de chances de vous faire prendre du gras qu’un aliment transformé, et cela même s’il y a marqué « diététique » sur la boite (un aliment naturel n’a pas besoin de prouver qu’il est sain pour vous).

Enfin, comme je l’explique dans mon article sur le sucre, l’origine de la prise de gras est plus complexe que le simple « je mange trop donc je grossis ». Une alimentation trop riche en glucides, qui stimule excessivement notre insuline, aura toujours tendance à davantage favoriser le surpoids et la prise de gras qu’une alimentation plus modérée en glucides qui privilégie ceux à index glycémique bas !

 

 

Les régimes vont trop vite !

Un autre soucis avec les régimes, c’est qu’ils entrainent souvent une perte de poids bien trop rapide. C’est l’argument principal des derniers régimes à la mode et en ayant pesé plus de 130 kilos, je peux comprendre que l’on veuille perdre du poids le plus vite possible. Néanmoins, sachez qu’il y a deux gros problèmes à cela.

Tout d’abord, il a été prouvé que plus on perd du poids rapidement, plus on a tendance à reprendre les kilos perdus derrière. Les causes de ce phénomène viennent avant tout du métabolisme: ce dernier s’étant adapté à une alimentation très restrictive, il a tendance à stocker encore plus de gras lorsque nous remangeons une alimentation un peu moins limitée.

D’autre part, si vous perdez du poids rapidement, sachez que vous ne perdrez pas nécessairement plus de gras. Certes, le chiffre sur la balance sera flatteur mais vous éliminerez à a fois du gras ET du muscle. Franchement, je doute que quiconque fasse un régime désire perdre du muscle et donc être moins en forme au quotidien et dans ses activités physiques. Ce fut l’une de mes erreurs et je l’ai payé cher.

En général, perdre plus de 500g par semaine entraine un risque pour notre capital musculaire et il est donc bien plus raisonnable et bénéfique à moyen et long terme de perdre du poids plus lentement. Ca peut être frustrant sur le moment mais gardez bien en tête que c’est ainsi que vous ne reprendrez plus ces graisses durement éliminées !

 

Les régimes se focalisent trop sur le poids !

Voilà quelque chose que j’ai hélas trop connu lorsque je voulais faire des régimes pour perdre du poids. Je ne sais pas vous mais quand j’en faisais, je me pesais chaque jour et quand le chiffre sur la balance n’allait pas dans le bon sens, j’étais très frustré et complètement démotivé !

L’autre soucis est que voir notre évolution physique à travers le poids est trop restrictif car comme nous l’avons vu dans le point précédent, en vérité, nous ne désirons pas perdre du poids mais perdre du gras sans perdre du muscle. Hors, quelqu’un qui fait un régime en faisant du renforcement musculaire à côté, par exemple, peut très bien voir son poids ne pas bouger sur la balance voir même augmenter alors que cette personne a en réalité perdu du gras et gagné en tonus musculaire.

Etre obsédé par le poids sans prendre en compte l’évolution de notre composition corporelle, c’est donc une très mauvaise méthode pour perdre du gras et c’est hélas ce qu’entraine la plupart des régimes car ces derniers font généralement des promesses farfelues et irrationnelles.

 

Les régimes limitent les graisses !

Un autre soucis de la plupart des régimes, c’est qu’ils limitent les lipides car ils feraient grossir. Il n’y a jamais eu autant d’obésité dans nos sociétés depuis que nous limitons le gras et que nous consommons plus de glucides car définitivement, c’est le sucre qui fait grossir !

La peur des lipides vient du fait qu’ils apportent plus de calories que les protéines et les glucides. Pourtant, les bons lipides comme ceux que l’on retrouve dans l’huile d’olive, l’avocat, les noix, les produits à base de coco, le poisson gras ou encore le jaune d’oeuf représentent d’excellentes sources de nutriments qui nourrissent notre corps en profondeur et favorisent la perte de graisse !

D’ailleurs, une alimentation trop faible en lipides est dangereuse car ces derniers sont indispensables au bon fonctionnement de notre système hormonal. N’ayez donc plus peur de consommer des lipides, ils sont au contraire un carburant de choix pour déstocker nos graisses.

 

Les régimes génèrent la phobie alimentaire !

Dès que l’on fait un régime et que l’on commence à compter les calories et peser tout ce qu’on mange, notre rapport à l’alimentation n’est plus du tout naturel. J’ai connu ça lorsque je pesais plus de 130 kilos et que je cherchais à perdre du poids à travers des régimes, non seulement ça ne marchait pas sur la durée mais en plus je développais un rapport maladif à l’alimentation, ayant peur de consommer l’aliment de trop qui m’empêcherait de perdre du poids.

Quand je faisais des régimes, je ne prenais malheureusement pas assez de recul sur la situation qui était la mienne. Mon surpoids était la conséquence de mauvaises habitudes alimentaires et vouloir retrouver un corps sain à travers un rapport à l’alimentation frustrant, restrictif et qui génère un stress permanent de peur de faire les mauvais choix n’est absolument pas logique et viable sur le long terme !

Il y a quelque chose d’essentiel que je n’avais pas en tête à l’époque: l’alimentation est là pour nous nourrir. C’est parce que nous n’écoutons plus les besoins de notre organisme que nous prenons du poids, pas parce que manger fait grossir. C’est en ce sens que le concept de régime est à bannir car la clé de la perte de poids durable reste de changer son rapport à l’alimentation.

 

Les régimes ne sont pas la meilleure méthode pour perdre du gras !

Malheureusement, beaucoup trop de personnes suivent encore des régimes pour perdre du gras alors que pourtant, il existe un moyen bien plus efficace de retrouver la ligne sans passer par la case régime ! C’est à partir du moment où j’ai arrêté de penser régime que j’ai réussi à perdre du poids et passer de 130 à 70 kilos !

Que faire alors? Ce qui a marché chez moi, c’est d’opérer une véritable réforme de mes habitudes alimentaires en modifiant mon rapport à la nutrition. Cela ne veut pas dire changer l’ensemble de sa nutrition du jour au lendemain en s’interdisant tout un tas d’aliments mais prendre conscience de nos mauvaises habitudes alimentaires, les étudier et comprendre pourquoi nous les avons pour ensuite faire évoluer la manière que nous avons de nous nourrir, étape par étape, sans frustration et en acceptant nos échecs pour aboutir à une amélioration globale de notre nutrition qui permettra une perte de graisse saine et durable.

 

Plus concrètement, il s’agit de revenir à une alimentation naturelle constituée en majorité d’aliments bruts que nous préparons nous-mêmes, manger des légumes, faire attention aux choix des glucides que nous consommons, avoir une part d’un aliment protéiné à chacun de nos repas et ne pas laisser de côté les bons lipides comme on le fait trop souvent. Le but premier, c’est de favoriser une nutrition qui nourrit notre organisme en profondeur pour constater tous les bienfaits de cette manière de s’alimenter et d’apprendre à écouter les besoins réels de votre organisme, voir les choses de façon positive et constater que nos efforts améliorent notre ligne mais aussi notre forme générale et notre bien être.

Bien loin d’un régime éphémère, c’est ainsi que vous pourrez obtenir un corps qui vous plait et dans le même temps constituer votre capital santé pour les années à venir. C’est ce qui a marché pour moi et maintenant, je n’ai plus peur de reprendre du gras alors que je mange ce qui me plait sans m’enfermer dans la crainte de reprendre du poids au moindre écart, ce que je pensais impossible avec mon métabolisme d’ancien gros.

 

En laissant de côté tous ces régimes restrictifs et frustrants et en abordant votre nutrition sous un angle différent, vous gagnerez liberté et maitrise de votre corps, un bien inestimable qui représente le plus grand bénéfice de mon parcours. Je vous souhaite sincèrement la même réussite.

 

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.