Perte de poids: comment entretenir sa motivation?

Lorsque je pesais plus de 130 kilos, je n’arrivais pas à perdre du poids alors que je le voulais plus que tout. Je pensais alors manquer de motivation et ne pas être capable d’y arriver.

Pourtant, j’ai compris plus tard que je commettais une grave erreur qui m’empêchait d’atteindre mes objectifs. Aujourd’hui, je vous partage ce qui a été un pilier dans ma perte de poids: parvenir à gérer ma motivation au quotidien.

 

Qu’est-ce que la motivation nous permet de faire?

La motivation, c’est le moteur qui nous permet d’agir au quotidien, de nous donner l’impulsion pour atteindre nos objectifs.

Elle est à distinguer de la volonté qui est davantage un désir là où la motivation s’inscrit plutôt dans le concret, l’action. On mélange hélas souvent les deux et une forte volonté ne sert à rien si la motivation n’est pas présente.

Quand on désire quelque chose, c’est uniquement la motivation qui nous permet de réaliser les actions pour y parvenir. Malheureusement, si l’objectif nous parait trop dur à atteindre, inatteignable, notre motivation diminuera au fil du temps jusqu’à disparaitre.

 

Par exemple, lorsque j’étais en situation d’obésité morbide, j’avais une forte volonté de maigrir. Je me sentais très motivé à agir mais pourtant, je n’y arrivais jamais.

C’était une situation classique mais normale car mon objectif (perdre tous mes kilos en trop alors que je pesais plus de 130 kilos), était trop dur, trop inatteignable à mes yeux. Ma motivation s’épuisait donc petit à petit jusqu’à revenir à mes mauvaises habitudes alimentaires.

La suite, vous la connaissez probablement si vous recherchez aussi à perdre du poids. Je culpabilisais alors et m’en voulais de ne pas avoir les ressources mentales de retrouver un corps sain. Je ne croyais plus en moi et en mes capacités.

Finalement, le problème venait-il réellement de mon manque de motivation ou plutôt de mon incapacité à l’aborder sous le bon angle?

 

Comprendre que la motivation n’est pas illimitée !

Si c’est la motivation qui nous permet d’agir, il faut d’abord se rendre compte qu’on ne peut pas être motivé tout le temps sans la moindre faiblesse.

Imaginez: vous pratiquez une activité qui vous demande beaucoup d’énergie (mentale ou physique). Est-ce qu’il vous viendrez à l’idée de la réaliser durant toute la journée sans la moindre pause? Vous en ferez trop et dans ce cas, vous risquez de finir épuisé et dégouté de cette activité.

La motivation, c’est un peu le même principe. Il est nécessaire de la voir comme une source d’énergie à ménager, à préserver sur la durée.

 

Si vous cherchez à perdre du poids par exemple, vous ne pouvez pas être focalisé sur cet objectif tout le temps jusqu’à y arriver. Vous risquez de lâcher prise avant. Avez-vous remarqué que tous ceux qui vont trop vite ne parviennent jamais à une perte de poids durable?

A partir du moment où l’on comprend que la motivation n’est pas illimitée, on peut apprendre à la gérer et à la maitriser. Lorsque j’étais en fort surpoids, j’avais tendance à croire que le mental faisait tout. J’étais probablement influencé par tous ces films et ces bandes dessinés où les héros parviennent à tout réaliser à la force de leur volonté. Ne pas arriver à perdre du poids me déprimait encore plus.

Pourtant, j’ai ensuite réussi à passer de 130 à 65 kilos. Je ne suis pas devenu un super héros au mental inflexible entre temps. Pour y parvenir, j’ai simplement arrêté de croire en une motivation sans limite qui me permettrait d’atteindre les objectifs les plus fous. Au contraire, j’ai appris à gérer ma motivation au quotidien à travers des objectifs réalistes pour ne pas l’épuiser.

 

Être réaliste sur ses objectifs pour ne pas perdre sa motivation !

Le problème de croire à une motivation sans limite, c’est qu’on se fixe alors des objectifs démesurés.

Il faut bien avoir conscience que vous ne pourrez jamais être à fond sur votre objectif tout le temps. Nous avons pour la plupart une vie prenante et des contraintes qui ne nous le permettent pas, en tout cas sur le long terme.

Avoir une forte volonté pour atteindre un objectif à un instant précis ne doit pas être ce qui détermine vos actions. Un objectif réaliste doit prendre en compte votre quotidien, vos obligations, vos éventuels moments de fatigue…

Si vous vous fixez un objectif inatteignable, votre motivation se transformera hélas en vague espoir et vous n’y arriverez jamais. Pire encore, vous vous persuaderez de ne pas en être capable.

 

Ainsi, pour reprendre mon exemple, je n’arrivais pas à perdre du poids car mon objectif était de passer de plus de 130 kilos à mon poids de forme. C’était un objectif très ambitieux car on ne perd évidemment pas la moitié de son poids en un claquement de doigts. Ainsi, j’étais très motivé les premières semaines mais j’abandonnais au bout d’un moment face à l’ampleur de la tâche.

Le problème est qu’être motivé vers un objectif aussi lointain, difficile et qui se chiffre en mois est déprimant car il n’est pas palpable. Vous devez donc vous fixer des objectifs dont vous pourrez ressentir les bénéfices régulièrement.

Ce qui a tout changé dans ma perte de poids, c’est justement de me fixer des objectifs réalisables dans l’immédiat. Pour perdre mes kilos en trop, je savais que je devais améliorer mon hygiène de vie: consommer moins de produits, pratiquer une activité physique…

Ainsi, je me suis tourné vers des objectifs qui ont entretenu ma motivation car ils étaient concrets au quotidien.

 

Conserver sa motivation grâce aux objectifs intermédiaires !

Maintenant que vous vous fixez des objectifs réalistes, vous pourrez entretenir votre motivation au quotidien.

Pour cela, le plus efficace est de ne pas se focaliser sur notre objectif principal mais sur toutes les étapes qui vont permettent d’aboutir au résultat souhaité. Il s’agit donc de se créer des objectifs intermédiaires. C’est ce qui a été déterminant pour sortir définitivement de mon surpoids.

Ainsi, pour parvenir à faire fondre mes graisses, je savais qu’il me fallait réduire ma consommation de produits industriels. De ce fait, au lieu de me fixer l’objectif de tout arrêter, je me suis plutôt concentré sur le fait de réduire ma consommation de soda dans un premier temps, consommer une cannette par jour au lieu de deux par exemple.

Une fois l’objectif accompli, j’étais fier de moi et je passais à l’objectif suivant, celui de n’en consommer qu’un jour sur deux. Avoir tous ces petits défis personnels à accomplir était très stimulant pour moi. Au final, j’ai pu stopper ma consommation de produits industriels dont j’étais accro alors que j’avais toujours échoué par le passé.

 

Pour l’expliquer, il faut comprendre que notre cerveau a besoin de la sensation de résoudre des problèmes régulièrement.

Avant, mon objectif était uniquement d’arrêter tout ce qui était une entrave à ma perte de poids. C’était donc trop difficile de garder toute ma motivation durant la bonne soixantaine de kilos à perdre. Par contre, réussir à accomplir des objectifs intermédiaires était motivant. Petit à petit, étape par étape, je me rapprochais de mon objectif rêvé depuis tant d’années, sans forcément m’en rendre compte.

Ainsi, vous ne devez jamais négligé la moindre action qui va dans le sens de votre objectif et la considérer comme une victoire. Chaque objectif intermédiaire sera un pallier indispensable pour conserver votre motivation et atteindre votre but final.

 

Entretenir sa motivation, la clé pour une perte de poids réussie !

Au final, réussir une perte de poids définitive demande de la motivation mais pas comme on l’imagine souvent. Il ne faut pas la voir comme une source d’énergie sans limite mais plutôt une ressource à maitriser pour en avoir à disposition au quotidien. C’est à partir du moment où j’ai compris cela que tout a changé.

Quand je pesais plus de 130 kilos, je voulais perdre du poids en cherchant la méthode la plus efficace où ma seule détermination me permettrait d’y arriver. C’est pour cela que j’échouais toujours car on ne peut pas perdre du poids pour de bon en se fixant comme seul objectif la fonte de ses graisses. Pour rester présente, la motivation se doit d’être stimulée. Si vous ne le faites pas, vous risquez d’être dans la mauvaise dynamique, de ne pas tenir et de tout remettre au lendemain.

 

Lorsque j’ai enfin réussi à perdre du poids, chaque jour, j’avais un objectif à accomplir. Parvenir à grignoter moins souvent, faire un peu de sport ou manger un peu de légumes était déjà une grande victoire. J’étais stimulé et encouragé par mes propres défis, mes objectifs intermédiaires. Je ne me posais pas la question de ma perte de poids, j’étais motivé par l’objectif en cours.

La grande différence, c’est que je ne vivais plus dans la contrainte comme lorsque je faisais des régimes. Je ne m’imposais rien en vue d’un objectif lointain mais j’agissais chaque jour pour améliorer mon hygiène de vie. J’étais dans le concret.

Adoptez de meilleures habitudes dans votre hygiène une à une, à votre rythme. Ainsi, votre motivation sera entretenue. Vous verrez que pas à pas, vos petits efforts répétés deviendront d’énormes progrès dans votre perte de poids.

J’espère que vous comprenez le principe et qu’en l’appliquant, vous pourrez vous aussi atteindre vos objectifs !

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.