Maux de ventre: comment s’en débarrasser?

De plus en plus de personnes souffrent de ballonnements au quotidien. Ventre gonflé, gaz, douleurs… Ce qui peut sembler être une simple gène devient vite une contrainte handicapante dans la vie de tous les jours. Pourtant, ce n’est pas une fatalité et la cause vient toujours d’une mauvaise digestion que nous pouvons améliorer à travers quelques gestes simples.

Aujourd’hui, je vous propose donc de voir ensemble comment s’y prendre pour éliminer ces maux de ventre au quotidien grâce à des règles de bon sens que vous avez probablement déjà entendu autour de vous mais que nous ne mettons pas toujours en application et qui peuvent pourtant permettre de soulager ses intestins et se rendre la vie bien plus agréable.

 

Manger plus lentement !

Cela parait évident et pourtant, il arrive souvent que nous ne prenions pas le temps de bien manger. Pourtant, c’est un élément primordial à prendre en compte pour digérer convenablement et ne pas vous retrouver avec un ventre gonflé dès la fin du repas.

Le problème qui se pose quand nous mangeons trop vite, c’est que nous ne prenons pas le peine de suffisamment mâcher. On l’oublie parfois mais la digestion démarre dès la mastication ! Ainsi, si vous ne mâchez pas bien vos aliments, votre digestion ne pourra pas se faire correctement et vous serez ballonné. De plus, manger trop vite vous empêchera de bien assimiler les vitamines et minéraux des aliments que vous consommez, là aussi un facteur de risque pour être victime de maux de ventre particulièrement désagréables.

Pour toutes ces raisons, je vous conseille donc de prendre le temps de savourer chacune de vos bouchées en mâchant convenablement vos aliments. Comme point de repère, tous les aliments doivent avoir été intégralement broyés avant que vous ne les avaliez.

Ensuite, il vaut mieux ne pas manger sur le pouce et prendre son repas dans le calme, sans stress. Un indicateur fiable ce sont vos couverts: si vous ne les posez jamais entre deux bouchées cela veut généralement dire que vous mangez trop vite !

N’oubliez pas que même si vous avez adopté une alimentation saine, en mangeant trop vite vous ne pourrez pas profiter pleinement des bienfaits de tous ces bons aliments que vous achetez et devrez subir d’intenses ballonnements qui vous fatigueront au quotidien. Ca vaut donc le coup d’y faire attention, non?

 

Etre concentré sur son repas !

Cela rejoint le point précédent. Manger n’est pas anodin: vous nourrissez votre organisme, siège de votre état de santé, physique et mental.

Ainsi, je vous conseille de ne pas manger en étant sujet à trop de distractions. Il a été prouvé que prendre son repas devant la télévision ou l’ordinateur n’était pas bon pour la digestion. Nous nous devons d’être conscient de la nourriture que nous ingérons. Je sais que nous sommes dans une société où nous faisons de plus en plus de choses à la fois (ça m’arrive bien trop souvent) mais ce n’est pas quelque chose de sain pour le bon fonctionnement de notre cerveau et de l’ensemble de notre organisme.

De ce fait, le moment où vous prenez votre repas devrait être concentré sur le repas et rien d’autre ! Créez-vous un environnement pour la prise de vos repas et évitez de manger sur le canapé par exemple. Faites du repas un moment de repos qui vous permet de décompresser, sans distraction et stimulation agressive. Prendre du plaisir à manger est ainsi primordial. De cette manière, vous pourrez bien digérer votre repas et ne serez plus sujet aux maux de ventre.

Bien sûr, n’exagérez pas non plus dans l’autre sens et acceptez quand même de discuter à vos proches entre deux bouchées…

 

Prendre ses repas à heure fixe !

Notre corps suit un rythme biologique interne, notamment au niveau du système intestinal qui a besoin d’une régularité jour après jour pour fonctionner sans perturbation. On parle souvent des effets délétères d’un rythme de sommeil irrégulier sur notre organisme, il en est de même pour notre digestion: si nous nous alimentons à des heures radicalement différentes d’un jour à l’autre sans jamais poser de repère pour votre organisme, vous risquez de ne pas bien digérer et d’être ballonné.

Ainsi, je vous conseille de manger à heure fixe et d’éviter toute forme de grignotage. Je ne parle pas ici d’une collation prévue entre deux repas séparés de plusieurs heures mais des petits grignotages par ci par là que nous pouvons faire un peu n’importe quand. Ceci est très mauvais pour votre ligne mais aussi mais votre ventre ! Si vous êtes habitué à faire trois repas et une collation par exemple, ne sautez aucune de ces prises alimentaires et habituez votre corps à être nourri ainsi.

En bref, mangez aux mêmes heures jour après jour afin d’offrir un rythme régulier à votre corps qui pourra ainsi mieux digérer et éviter toute forme de ballonnement.

 

Pratiquer une activité physique !

Des études scientifiques ont démontré que l’activité physique favorisait la digestion. Elle permet une meilleure assimilation des nutriments, une bonne vidange des intestins et réduit le stress, minimisant ainsi les risques de maux de ventre.

Dans ce but, les activités physiques qui vont faire travailler l’ensemble de votre corps en douceur sont les plus efficaces: la marche bien sûr, monter des escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, faire du bricolage, du jardinage, des mouvements de renforcement musculaire légers, du yoga…

En étant plus actif au quotidien, vous sollicitez vos muscles abdominaux qui favorisent alors un bon transit et évitent ainsi toute forme de ballonnement.

Par contre, des activités physiques plus intenses peuvent être contreproductives pour votre système digestif si pratiquées en excès et surtout sur une digestion incomplète. Lors d’un sport intense, l’afflux sanguin est localisé sur les muscles en action et moins sur l’ensemble de notre système digestif. Dans ce cas, ce dernier fonctionne moins vite et vous pourriez alors favoriser les problèmes digestifs et les maux de ventre donc si la pratique d’une activité physique plus intense a des bénéfices, n’oubliez pas de ne pas en abuser et d’éviter de le faire en pleine digestion.

 

Alléger son repas du soir !

Le soir, le système digestif est moins actif car notre corps se prépare déjà à la nuit qui arrive. Votre organisme aura donc beaucoup plus de mal à digérer un repas copieux à ce moment de la journée et le risque, c’est de vous couchez en pleine digestion.

Si cela arrive, vous risquez tout d’abord de mal dormir mais aussi de ne pas récupérer et de vous lever le matin avec le ventre gonflé et douloureux. Vous ne mettez pas votre corps dans les bonnes conditions pour bien digérer sur l’ensemble de la journée et éviter les maux de ventre.

Idéalement, le repas du soir doit être pris au moins trois heures avant de se coucher et être plus léger afin de mettre votre système digestif au repos. Cela vous permettra de vous réveiller le matin le ventre léger et prêt à prendre un bon petit déjeuner sans accumuler la digestion incomplète de la veille et entrainer des douleurs au ventre tout le long de la journée.

D’ailleurs, si vous n’avez jamais faim le matin, c’est peut-être car vous mangez trop copieux le soir. Alléger son diner et opter pour un petit déjeuner complet et équilibré comme je l’explique dans mon article sur le petit déjeuner (à lire en cliquant ici) représente alors une excellente option pour avoir un système intestinal qui fonctionne mieux et ainsi ne plus être gêné par votre ventre.

 

Mieux s’alimenter !

On a beau avoir une bonne hygiène de vie, parfois, nous souffrons quand même de ballonnements. Dans ce cas-là, il faut voir du côté de la nutrition et adopter de meilleures habitudes alimentaires. Une nutrition plus respectueuse des besoins de notre organisme permet obligatoirement d’avoir une meilleure digestion et d’être beaucoup moins sujet aux maux de ventre.

Pour cela, il y a plusieurs pistes que vous pouvez explorer. Tout d’abord, le fait de prendre des repas trop lourds pour notre système digestif comme c’est souvent le cas dans notre société à cause de l’habitude que nous avons de faire un entrée, un plat et un dessert. Le risque, c’est que vous mélangez beaucoup d’aliments et pour peu que vous ayez un bon appétit, cela risque de former un mélange particulièrement indigeste pour vos intestins.

Ainsi, je vous conseille de faire des repas plus simples en les répartissant de manière plus équitable sur l’ensemble de la journée, quitte à faire une ou deux collations (par exemple en reportant le fruit que vous êtes habitué de prendre en dessert à la collation de 16h).

 

Un autre soucis peut être que vous digérez mal certains types de fibres, ce qui entraine du coup un excès de fermentation après la prise de vos repas et donc des ballonnements. Par exemple, on sait que les fibres des légumineuses ou des légumes de la famille des choux sont plus difficiles à digérer et génèrent des maux de ventre chez certains. Les faire blanchir est une solution qui permet de mieux les digérer.

La diète FODMAP est justement une approche alimentaire qui met de côté tous ces aliments qui fermentent trop durant un certain temps afin d’apaiser les maux de ventre dont nous pouvons être victime, nous en parlerons dans un futur article.

 

Enfin, les ballonnements peuvent être la conséquence d’une sensibilité alimentaire: il est possible que vous ne tolériez pas le gluten du blé, le lactose des produits laitiers, les légumineuses ou certaines céréales, les noix… C’est en explorant la piste des sensibilités alimentaires que j’ai pu obtenir la plus grande amélioration de mes maux de ventre donc ce n’est clairement pas une piste à négliger.

 

Et si rien ne marche? Tout d’abord, ne désespérez pas ! Les maux de ventre ne doivent pas être vécus comme une fatalité mais comme un signal de votre organisme qui vous indique que quelque chose dans votre mode de vie et/ou votre alimentation ne lui convient pas. Apprendre à interpréter ses signaux et vous écouter permettra donc forcément d’améliorer la situation, même si cela vous demandera peut-être du temps et de la patience.

Mes longues années d’obésité et de malbouffe ont provoqué chez moi de nombreux problèmes digestifs que je dois gérer au quotidien en allant plus loin. Ainsi, nous aborderons cette thématique plus en profondeur dans un prochain article car j’ai pu expérimenter beaucoup de choses et en tirer de nombreux enseignements dont j’aimerais vous faire profiter.

 

En attendant, est-ce que vous avez pu faire disparaitre vos maux de ventre avec ces quelques astuces?

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.