Comment choisir ses aliments?

 

Dans la grande jungle alimentaire, il est souvent difficile de s’y retrouver. On se demande quoi manger, quoi choisir et on se tourne parfois vers la facilité qui n’est pas celle qui correspond à une nutrition intéressante pour notre santé. Je vous propose dans cet article un petit topo sur les bons réflexes à avoir pour choisir ses aliments.

 

Savoir lire les étiquettes

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la nutrition, je me suis mis à observer et analyser la liste des ingrédients des produits que j’achetais. Avant d’entamer cette démarche-là, je ne me rendais pas compte du nombre d’ingrédients que peuvent contenir des produits qui paraissent pourtant anodins et naturels, parfois près d’une vingtaine ! Le problème, vous vous en doutez, il vient de la nature de ces ingrédients car il n’est pas rare d’y retrouver des ajouts qui, à priori, n’ont rien à faire là comme du sucre, du sel, de l’huile raffiné ou d’autres additifs alimentaires divers et variés.

Ces ingrédients, qui permettent de donner un meilleur goût à l’aliment et de mieux le conserver, n’ont certainement pas pour objectif d’améliorer notre santé, bien au contraire. On peut parfois trouver de la poudre de lait dans des aliments qui n’ont pourtant aucun lien avec le moindre produit laitier !

De manière générale, il faut garder en tête qu‘un produit qui contient une liste d’ingrédients qui demande une loupe et un doctorat pour en comprendre la composition n’est pas un aliment sain. Ainsi, apprendre à lire les étiquettes devra être votre nouvelle habitude. Méfiez-vous des ajouts indésirables et optez pour les aliments les plus naturels possibles.

 

Manger bio

Je recommande toujours de manger bio dans la mesure de nos possibilités. Les labels de la filière bio offrent des garantis dont nous avons besoin à l’heure où ce que nous mettons dans nos assiettes est de plus en plus intoxiqué. Ce n’est pas être pessimiste de dire cela, c’est un fait avec lequel nous devons hélas composer. Croyez-moi, vous n’avez absolument pas envie de savoir de quoi est réellement composé une viande premier prix que l’on peut trouver en grande surface ou le taux de pesticide présent dans certains légumes qui doivent répondre à des normes de production aberrantes.

Néanmoins, il ne faut pas non plus se tourner aveuglement sur tout ce qui est biologique car le bio reste avant tout un marché ! Ainsi, il n’est pas rare de voir des biscuits diététiques dits bio contenir tout un tas d’ingrédients nocifs à notre ligne et notre santé. Il en est de même pour certains produits sans gluten qui sont en plus de ça particulièrement chers. Au-delà du bio, il existe d’autres labels qui vous garantissent des produits de meilleures qualités comme le label Bio cohérence (que vous ne retrouverez que dans des magasins et épiceries bio).

Manger bio est donc une excellente chose si vous le pouvez mais encore une fois, il faut garder un œil attentif et rester prudent si vous voulez pouvoir faire les bons choix.

 

Attention à tout ce qui est transformé

Cela parait pourtant évident mais il est bon de nous le rappeler: plus un aliment est transformé, traité, moins il est naturel et bon pour nous !

Un plat préparé, ça dépanne mais soyons réaliste, ça n’est jamais un bon choix. Disons que si vous ne pouvez pas faire autrement, soyez attentif à la liste des ingrédients mais si vous avez la possibilité de préparer vous-même ce que vous mangez, ce sera toujours mieux.

Par exemple, il ne faut pas croire qu’un jus de fruit est l’équivalent d’un fruit. Les bienfaits d’un fruit proviennent de ses vitamines et de ses fibres qui ralentissent l’assimilation du sucre qui le compose. Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, un jus de fruit ne contient plus beaucoup de vitamines, il reste essentiellement du sucre. Certes, le sucre provient uniquement du fruit si le jus de fruit est de qualité mais sans les fibres, les bienfaits sur le corps ne sont plus du tout les mêmes.

Honnêtement, il y a tout un tas d’aliments que l’on pourrait décortiquer afin d’en arriver à cette même conclusion: plus l’aliment de base est modifié, moins il sera bon pour nous. Mangez un fruit entier plutôt qu’un jus de fruit. Achetez des légumes et des féculents que vous préparerez vous-même plutôt qu’un plat tout fait. Optez pour un morceau de viande dont vous savez d’où il provient plutôt qu’un steak haché recomposé… Vous comprenez l’idée, il s’agit de ne pas faire des plats préparés la base de notre nutrition et de cuisiner au maximum ce qui composera vos assiettes. Ainsi, vous saurez vraiment ce qu’il y a dedans.

 

Une solution simple: manger naturel

Au final, choisir ses aliments vous donne peut-être l’impression d’être un véritable casse-tête qui vous demandera trop d’investissement pour y parvenir. En vérité, il n’en est rien et pour une raison très simple: il suffit de manger naturel.

Pour y arriver, notre démarche doit être de nous tourner la majorité du temps vers des aliments frais, entiers et de qualité. La norme bio va dans ce sens mais elle ne répond pas systématiquement à ces critères si nous ne restons pas vigilant. N’oubliez pas que manger naturel, c’est aussi privilégier l’alimentation de saison et de proximité qui, selon moi, a plus de sens que de se nourrir d’aliments bios poussant sous serre à des kilomètres de chez nous.

Ainsi, vous pouvez trouver votre bonheur dans les marchés ou les fermes qui proposent la vente directe de leur production. Cela peut vous garantir des produits frais, locaux, de saison et en plus à des prix très intéressants. Pour le reste, observer bien les étiquettes en optant pour les produits les plus naturels possibles dans leur composition.

Faire le choix de s’alimenter ainsi, c’est être plus exigeant. Peut-être vous demandez-vous si c’est vraiment nécessaire. A cela, je vous réponds qu’un corps en bonne santé est ce qu’il y a de plus important donc ne faites pas l’impasse sur le choix du carburant que vous allez lui fournir. En tout cas, c’est grâce à la nutrition que je me suis réconcilier avec mon corps ravagé par la malbouffe donc j’ai fait mon choix, et vous?

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.