Quelles sont les causes qui bloquent ma perte de poids?

Lorsqu’on ne parvient pas à perdre du poids, on a tendance à évoquer les raisons classiques: trop manger par rapport à nos besoins alimentations, ne pas faire de sport… Hélas, ces affirmations n’englobent pas tous les aspects de la prise de gras et c’est à cause d’elles que je suis resté en surpoids pendant des années.

En tant qu’ancien obèse de plus de 130 kilos, je sais à quel point que les causes qui empêchent la perte de poids sont bien plus profondes. Aujourd’hui, je vous les partage en 6 points clés que j’aurai voulu entendre lorsque je ne parvenais pas à perdre du poids.

 

La sous-alimentation !

J’imagine que cela vous surprend et pourtant, il est courant qu’on ne parvienne pas à perdre du poids et même à en prendre parce qu’on ne mange pas assez.

Pourquoi? Tout simplement parce que votre métabolisme s’adapte à votre alimentation quotidienne. Si vous mangez peu, votre corps se mettra à fonctionner au ralenti afin de se préparer à la restriction alimentation que vous lui imposez. Il aura tendance à stocker davantage ce que vous consommez dans le but de faire des réserves, pour sa survie. C’est le cercle vicieux des régimes qui explique pourquoi ils ne fonctionnent pas sur le long terme. J’ai écrit un article là-dessus si vous désirez creuser le sujet: Régime: pourquoi il ne faut pas en faire !

 

L’autre soucis, c’est que quelqu’un en surpoids se sous-alimente toujours, pas nécessairement sur le nombre de calories ingérées mais sur la quantité de nutriments assimilés.

Les micronutriments qui englobent les vitamines, les minéraux ou les oligo-éléments sont fondamentaux pour entretenir un organisme en bonne santé. Quelqu’un dont son alimentation est basée sur des produits industriels et transformés vides de nutriments en est obligatoirement carencé. De ce fait, cela entraine fatalement un mauvais fonctionnement hormonal qui se traduit par une bien moindre capacité du corps à faire fondre vos graisses.

Ce dont j’ai pu me rendre compte avec l’expérience, c’est que nous ne sommes pas en surpoids parce que nous mangeons trop mais parce que nous mangeons mal. En faisant le choix d’une alimentation naturelle, vous nourrirez votre organisme avec les bons matériaux pour enclencher la perte de poids.

 

L’alimentation émotionnelle !

Est-ce que manger est un plaisir pour vous? C’est mon cas et celui de toutes les personnes qui désirent perdre du poids. Bien sûr, avoir plaisir à manger est essentiel mais il ne faut pas tomber dans les extrêmes et garder en tête que l’alimentation a comme but premier de nourrir notre organisme.

Dans nos sociétés, nous nous servons beaucoup de l’alimentation pour combler un manque émotionnel, par réconfort. C’est un problème car cela mène à des excès et des mauvaises habitudes alimentaires très difficiles à canaliser. Ainsi, il me parait important de faire le lien entre ce que nous consommons et nos émotions.

Aujourd’hui, on mange lorsqu’on est frustré. On mange lorsqu’on a eu une journée stressante. On mange lorsqu’on est triste. On mange lorsqu’on est fatigué. On mange pour faire passer l’ennui. On mange parce qu’on a de la nourriture à disposition. En fait, on mange un peu pour n’importe quelle raison, sauf la faim. A la longue, c’est ce qui entraine le surpoids.

 

De plus, la plupart des produits industriels et transformés possèdent du sucre et de nombreux additifs qui provoquent l’addiction. J’ai été moi-même un véritable drogué des sodas et des barres chocolatées. J’en étais véritablement dépendant et me sentais très mal quand je n’avais pas ma dose. Je ne pouvais pas m’empêcher d’en manger malgré mon important surpoids.

Ainsi, l’alimentation n’est plus une source de plaisir pour stimuler nos papilles mais une source d’addiction pour combler nos troubles mentaux. Avoir conscience et comprendre l’addiction émotionnelle est l’une des plus grandes clés de ma perte de poids. Si vous voulez en savoir plus, j’ai déjà rédigé un article complet sur le sujet que vous pouvez consulter: Faim émotionnelle: comment s’en défaire?

 

L’excès de sollicitation de l’insuline !

S’il y a bien un aspect de la nutrition à contrôler pour maitriser son poids, c’est l’insuline. Cette hormone permettant la régulation du taux de sucre sanguin a un rôle déterminant dans l’état de votre composition corporelle.

Ainsi, au lieu de vouloir restreindre votre alimentation pour perdre du poids et de passer par la case régime, il serait bien plus pertinent d’apprendre à contrôler votre insuline. Cela se traduit par deux choses.

D’une part, avoir une consommation mesurée de glucides, c’est-à-dire ne jamais consommer beaucoup de glucides en une prise alimentaire. C’est ce qui arrive par exemple lorsqu’on va consommer un repas avec des féculents dans un plat, du pain en accompagnement, un dessert sucré ainsi qu’un café avec son sucre. Cela se produit aussi à travers la consommation de nombreux produits industriels très addictifs qui nous font vite exploser notre quantité de glucides ingérés, par exemple des céréales de petit déjeuner ou des biscuits.

 

D’autre part, choisir les bonnes sources de glucides à index glycémique bas. Par exemple, le sucre est l’ennemi de votre insuline et il vaut mieux apprendre à le réduire au maximum dans votre alimentation. Les produits raffinés contenant des glucides comme les pâtes blanches, le pain, les biscuits ou les céréales soufflés sont également problématiques à bien des égards.

Par contre, des sources de glucides naturelles comme du sarrasin, de la patate douce, des légumineuses bien préparées ou bien sûr les fruits et légumes sont bien plus intéressantes et ne provoqueront pas une stimulation excessive de votre insuline.

Ainsi, si vous avez une consommation mesurée de glucides sains, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour gérer votre insuline et de ce fait maitriser votre ligne sans restriction. Si vous désirez en savoir plus sur l’impact des aliments sur notre insuline, encore une fois, cet article vous apporte toutes les réponses nécessaires: Index glycémique… Qu’est-ce que c’est?

 

Sous-estimer ses grignotages !

C’est une problématique courante. Généralement, les personnes désireuses de perdre du poids font attention aux gros excès alimentaires mais par contre, s’autorisent des petits écarts et grignotages ici et là. Pourtant, ce sont justement ces mauvaises habitudes qui, même si elles vous paraissent anecdotiques, vont briser tous vos efforts.

On sous-estime beaucoup nos petits écarts du quotidien. Je parle d’expérience. Un petit sucre par ci, un petit biscuit par là, un carré de chocolat au lait… Si vous notiez chacun de ces grignotages sur un bout de papier à chaque fois, vous seriez probablement surpris du résultat à la fin de la semaine.

 

C’était l’un de mes soucis lorsque j’étais en surpoids car je n’accordais pas grande importance à mes grignotages, pensant qu’ils n’étaient pas déterminants pour enclencher ma perte de poids. Pourtant, ils étaient bien le cœur du problème. Un écart même léger en entraine toujours un autre et à la longue, ils s’accumulent. Au final, ils deviennent des mauvaises habitudes encrées dans notre quotidien et qui empêchent la fonte des graisses.

Ainsi, si vous êtes du genre comme moi à l’époque à vous dire qu’un petit grignotage n’est pas dramatique, que vous ferez plus attention la prochaine fois, je vous l’affirme, vous foncez droit dans le mur ! Imposez-vous un minimum de rigueur dans votre nutrition. Cela ne veut pas dire se priver de tout car vous ne tiendrez pas en procédant ainsi. Au contraire, intégrez ces petits plaisirs dans votre alimentation de manière occasionnelle et mesurée afin de ne plus vous laisser surprendre par vos grignotages.

 

Avoir une mauvaise hygiène de vie !

Aborder sa perte de poids uniquement par la nutrition n’est pas suffisant selon moi. Notre composition corporelle est également la résultante de notre mode de vie.

Ainsi, je vous conseille en parallèle de votre alimentation d’améliorer progressivement votre hygiène de vie. Une personne en surpoids a rarement un rythme de vie sain. Il y a plusieurs facteurs sur lesquels vous pouvez travailler: parvenir à manger à heures fixes, avoir un meilleur sommeil, mieux gérer votre stress, avoir un minimum d’activité physique (sport, marche…). Tous ces aspects sont réellement déterminants dans votre perte de poids.

 

Lorsque j’étais gros, je mangeais mal mais j’avais aussi une mauvaise hygiène de vie. Je n’avais jamais pratiqué la moindre activité physique, j’avais un rythme de vie plutôt nocturne, j’étais constamment fatigué et toujours stressé. Ce sont autant de facteurs qui entretiennent le surpoids. Encore aujourd’hui, je sais que ce sont des paramètres que je dois encore améliorer, davantage que la nutrition d’ailleurs.

Ces efforts vous paraissent peut-être difficiles à faire. C’est particulièrement vrai si vos mauvaises habitudes de vie sont encrées depuis des années. Je vous comprends, c’était mon cas. Ce que je vous conseille, c’est d’y aller très progressivement en vous fixant différentes étapes à atteindre. De plus, gardez toujours en tête que ces actions vont permettront une fois que vous aurez fait le premier pas d’améliorer significativement votre quotidien et votre bien-être général, en plus de favoriser votre perte de poids.

 

L’image de la perte de poids dans notre société !

Je pense que c’est un aspect qui bloque bon nombre d’entre-nous dans notre perte de poids. Avez-vous remarqué comment est perçue la perte de poids dans notre société? Est-ce qu’elle pousse réellement à agir?

Si on écoute ce qui se dit autour de nous, la perte de poids est toujours synonyme de souffrance, de privation et de régime

Ainsi, pour y parvenir, il serait obligatoire se faire violence le temps de retrouver son poids désiré. Pourtant, la perte de poids doit s’aborder sur le long terme pour fonctionner. Vous ne pouvez pas espérer une perte de poids qui s’inscrit dans le temps si vous la faites en ayant une alimentation très restrictive et retrouvez ensuite l’alimentation et les mauvaises habitudes qui ont entrainé votre surpoids.

Est-ce qu’il vous semble normal de voir la perte de poids, c’est-à-dire le fait de retrouver la santé et un physique dans lequel on se sent mieux, comme une corvée? De ce fait, nous ne devons plus nous focaliser sur les aspects négatifs et difficiles de la perte de poids mais au contraire mettre en avant ceux qui sont positifs: vous allez mieux manger, découvrir des aliments, retrouver la vitalité, le plaisir de vous faire du bien, allez être fier de vos efforts… Autrement dit, vous allez prendre soin de vous et rendre votre vie meilleure !

 

Enfin, une croyance populaire est de penser que manger sain c’est manger sans saveur et sans plaisir. C’est pourtant le contraire puisque vous allez retrouver vos papilles gustatives et vous découvrir des attirances nouvelles. Une assiette saine n’est pas qu’un plat de légumes à la vapeur avec un blanc de poulet. N’oubliez pas les graisses saines qui donnent énormément de goût à un plat. En revenant à une alimentation naturelle, vous reprendrez plaisir à manger simplement.

En vérité, c’est votre créativité qui déterminera votre plaisir à manger. Il n’y a pas besoin de faire des recettes élaborées au quotidien. Variez simplement votre alimentation au maximum, n’hésitez pas à y ajouter des bons lipides, des aliments qui ont du goût (poisson gras, patate douce, œuf entier, avocat, huile de coco, légumes/fruits de proximité et de saison…) et variez les assaisonnements pour donner différentes saveurs à vos plats.

Pour être honnête, c’est un discours que je ne me voyais pas tenir un jour, ayant été un accro aux produits industriels et détestant les légumes. Je ne suis pas meilleur qu’un autre, c’est juste la preuve que tout est possible dès lors que l’on accorde sa confiance à une alimentation de qualité et que l’on aborde sa nutrition autrement. C’est comme cela que vous parviendrez à débloquer votre perte de poids.

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.