Toutes les calories se valent-elles?

A l’heure où les personnes soucieuses de leur ligne ont tendance à calculer tout ce qu’elles consomment, le concept des calories n’a jamais été autant utilisé.

« Tu manges moins de calories que ce que tu dépenses, tu maigris ! Tu en manges plus, tu grossis ! »

Cette affirmation qui semble faire preuve de bon sens suffit-elle à expliquer les prises et pertes de poids? Est-ce que l’on peut alors dire que toutes les calories se valent et ne pas se soucier de leur provenance? Voici ma réponse.

 

Toutes les calories ne rassasient pas !

Lorsqu’on cherche à perdre du poids, on s’efforce de  consommer les aliments qui nous calent le plus l’estomac afin de ne pas faire d’écarts au plan alimentaire que nous nous sommes fixé et d’éviter les grignotages. A ce titre, tous les aliments n’auront pas le même impact sur notre sensation de satiété.

Les études scientifiques ont prouvé que les fibres et l’eau contenues dans un aliment entier comme un légume ou un fruit avaient un fort pouvoir rassasiant. Ainsi, les aliments dépourvus de ces fibres comme les produits industriels et transformés ne vont pas vous donner la sensation d’avoir suffisamment manger et vont inciter à faire des excès.

Quand je mangeais des produis de malbouffe, des biscuits ou des barres chocolatées avec des sodas, j’ingérais beaucoup de calories mais pourtant, je ne me sentais pas rassasié bien longtemps alors qu’un plat de légumes, de l’avocat et des œufs me calent pour plusieurs heures en apportant moins de calories.

A quantités de calories égales, un aliment entier sera donc bien plus rassasiant qu’un aliment transformé dépourvu de ses fibres et de ses nutriments, nous permettant alors de suivre notre plan alimentaire et de ne pas craquer plus facilement.

 

Toutes les calories n’ont pas le même impact sur votre métabolisme !

En partant de principe qu’une calorie est une calorie, il serait une grave erreur de croire que chaque calorie ingérée n’est qu’une source d’énergie dont notre corps ne tient pas compte de l’origine.

Tout d’abord, ce que nous mangeons va avoir une influence sur votre fonctionnement hormonal. Les aliments sains vont permettre une bonne régulation de votre métabolisme global, ce qui est très important pour votre corps mais aussi votre tête.

A l’inverse, les produits industriels bourrés de sucres et d’additifs vont perturber votre organisme, provoquer de l’inflammation, du stress, des ballonnements, de l’anxiété et fatiguer vos organes au quotidien. Ce sont autant de raisons qui vont saper votre moral et vous pousser à consommer davantage de calories en faisant de l’alimentation une source de réconfort.

Les études récentes montrent que notre système intestinal représente notre « second cerveau » car il a une influence certaine sur notre capacité à gérer nos émotions, entre autres. En le chouchoutant avec des calories saines et nourrissantes, vous aurez alors un métabolisme qui vous permettra d’avoir le contrôle de votre appétit là où des calories néfastes vont provoquer un véritable chaos intestinal qui vous empêchera d’adopter une alimentation bénéfique pour vous au quotidien.

 

Toutes les calories n’ont pas le même apport !

Quand on parle de calories, on englobe les trois familles de macronutriments que sont les protéines, les glucides et les lipides. Chacun n’a pas le même rôle au sein de notre organisme.

Les protéines sont rassasiantes. On les associe souvent aux sportifs mais ils ont d’autres rôles, notamment sur la régulation de notre appétit.

Les lipides sont trop souvent négligés alors qu’ils sont d’une part indispensables à notre santé mais ce sont aussi eux qui vous permettront de tenir plusieurs heures sans manger car ils apportent une énergie qui s’étale dans le temps.

Les glucides, eux, stimulent par contre davantage l’appétit du fait de leur impact sur l’insuline. Ainsi, une consommation importante de glucides par rapport aux protéines et aux lipides favorisera fortement les excès caloriques par rapport à quelqu’un qui a une nutrition plus équilibrée.

D’ailleurs, je peux vous garantir qu’en tant qu’ancien obèse morbide très gourmand, seule une importante consommation de lipides sains me permet de garder la ligne tout en ayant une alimentation plaisante qui me rassasie suffisamment au quotidien. Remplacez-en une bonne partie par des glucides en quantité de calories égales et je deviens de nouveau un ogre avec des envies compulsives de nourriture toute la journée…

Bien sûr, il ne s’agit pas de diaboliser les glucides pour autant mais d’avoir une alimentation équilibrée entre protéines, lipides et glucides afin de ne pas stimuler à l’excès votre insuline qui poussera inéluctablement à consommer beaucoup plus de calories.

 

Toutes les calories ne permettent pas de perdre du poids !

On ne va pas se mentir, la plupart du temps, ceux qui décident de compter les calories sont les personnes qui désirent perdre du poids. Ainsi, le facteur santé n’est souvent pas leur préoccupation majeure car ils veulent d’abord retrouver une composition corporelle stable. Si vous connaissez mon parcours, vous savez à quel point je pense que ce raisonnement est une lourde erreur

Dans notre société, nous avons tendance à dire que nous sommes en surpoids car nous mangeons trop. En vérité, nous sommes en surpoids avant tout parce que nous nourrissons mal notre corps ! C’est justement parce que nous dégradons notre santé avec une mauvaise hygiène alimentaire que nous prenons du poids et n’arrivons pas à équilibrer notre alimentation.

Ainsi, le problème n’est pas l’alimentation en elle-même (la quantité de calories ingérées qu’il faudrait baisser) mais notre rapport même à la nutrition ! (l’addiction à la nourriture, au sucre, aux produits transformés, notre incapacité à gérer notre faim…)

De ce fait, les calories et tous les régimes qui y sont liés ne changeront rien au cœur du problème tant que vous nourrissez votre organisme avec les calories des produits de malbouffe vides de nutriments et que vous ne cherchez pas à changer votre rapport émotionnel à l’alimentation. En ne restaurant pas votre organisme par une nutrition composée en majorité de calories saines, vous n’aurez pas un corps qui élimine efficacement et surtout durablement les graisses superflues.

 

Toutes les calories n’ont pas la même incidence sur votre santé !

Ce que je déteste avec l’idée de mettre toutes les calories sur un pied d’égalité, c’est que ce concept minimise implicitement l’impact de l’alimentation sur notre santé.

Pourtant, il n’est aujourd’hui plus besoin de prouver les ravages de la malbouffe sur l’état de santé général. L’obésité explose et la malbouffe est à l’heure actuelle l’une des plus grandes causes de mortalité dans notre société. D’ailleurs, il se trouve que l’espérance de vie est en train de baisser ces dernières années et il ne fait aucun doute à mes yeux que l’alimentation industrielle a son rôle à jouer dans ce triste constat.

Ainsi, gardez en tête que nous sommes ce que nous mangeons. Le fonctionnement de votre organisme et donc votre santé générale sera directement liée à votre alimentation. Il ne faut pas croire qu’en quantité de calories égales, une alimentation constituée en majorité de produits préparés et transformés saura faire fonctionner votre organisme correctement. Certes, il est une formidable machine capable de s’adapter à de nombreuses contraintes… jusqu’à ce qu’il lâche !

De ce fait, il est nécessaire de nourrir son organisme en choisissant non pas la quantité mais la qualité des calories consommées avec des calories pleines, des aliments entiers, gorgés de nutriments et qui seront bénéfiques pour votre corps et son fonctionnement général.

 

Toutes les calories se valent, un concept pour justifier la nourriture transformée?

Au final, les calories, si elles permettent de mettre des valeurs sur ce que nous consommons, restent une vision trop simpliste qui ne tient pas compte de tous les aspects de la nutrition.

Toutes les méthodes classiques de perte de poids et le milieu du fitness mettent beaucoup en avant les calories car elles représentent un repère que tout le monde peut suivre et il est plus facile de dire à quelqu’un de créer un déficit calorique plutôt que de lui apprendre à écouter son organisme et ses propres besoins.

De plus, on peut se demander si les calories ne permettent pas de justifier la malbouffe et les produits transformés. Il suffit de voir les produits de supermarché qui mettent fortement en avant leur teneur en calories, les produits allégés dont il a été prouvé qu’ils ne permettaient pas de perdre du poids…  Plus grave encore, ces aliments vides de nutriments entretiennent systématique un rapport délétère avec l’alimentation car ils ne nourrissent pas votre organisme, incitant de ce fait les carences et les excès qui ne sont que la conséquence logique d’un corps en manque de nutriments.

A la place, je pense qu’il est plus pertinent de raisonner en terme de calories vides et pleines. Un produit préparé et transformé apporte des calories vides, des aliments frais que vous cuisinez vous-même sont des calories pleines. Les calories pleines seront toujours plus efficaces à la fois pour votre santé et pour aboutir à un objectif physique qui s’inscrit dans le temps.

 

Les calories ne sont pas la solution à tout !

Lorsque j’ai commencé à mieux m’alimenter, j’avais tendance à compter les calories de tout ce que je mangeais. Quand on débute, c’est un excellent repère mais d’une part, cette manière de fonctionner entretient notre peur de la nourriture et de plus, elle ne tient pas compte d’autres aspects qui jouent sur la capacité de notre corps a bien fonctionner et entretenir une composition corporelle saine comme la digestion,notre rythme de vie, le stress ou encore le sommeil.

En vérité, le secret de la perte de poids et de la santé ne sont pas dans les calories mais dans la régulation de son appétit ! A partir du moment où vous adoptez une nutrition qui vous permet d’appréhender et de comprendre votre appétit au quotidien en retrouvant vos sens comme la faim réelle et l’écoute de votre organisme et de ses besoins, vous pourrez alors composer votre nutrition idéale pour vous et atteindre vos objectifs sans compter les calories.

Pour y parvenir, il convient de chercher à avoir une nutrition plus en phase avec son organisme avec des aliments entiers, naturels et de qualité qui sauront nourrir votre corps en profondeur, des calories pleines donc tout en laissant les calories vides pour les petits plaisirs occasionnels. Il n’y a rien de magique mais c’est pourtant comme cela que je maintiens une bonne composition corporelle sans efforts depuis des années et que je ne souffre plus de mes nombreux troubles liés à la nourriture (excès compulsifs, craquage, faim permanente…).

Ainsi, gardez en tête qu’un aliment n’est pas un chiffre et que les calories ne sont qu’un repère mais pas une science exacte. A présent, au lieu de vous demander combien de calories contient un aliment, cherchez plutôt à savoir ce qu’il va apporter à votre organisme et s’il lui permettra de fonctionner efficacement pour aller dans le sens de vos objectifs ou s’il va seulement nourrir vos cellules graisseuses et entretenir vos problèmes de santé. C’est en raisonnant ainsi que vous retrouverez la vitalité par la nutrition !

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.