L’alimentation paléo, qu’est-ce que c’est?

 

Depuis que j’ai développé une véritable passion pour la nutrition, j’ai pu constater à quel point il existait de régimes alimentaires différents. Généralement manquant de recul scientifique, ces différentes manières de s’alimenter sont le centre de bien des débats sur la toile et il est bien difficile de faire le tri entre l’alimentation pertinente et le business dissimulé d’un gourou.

Dans le lot, peut-être avez-vous déjà entendu parler du régime paléo? Cette manière de s’alimenter comme l’homme du paléolithique qui donne l’impression d’une mode farfelue cache une philosophie nutritionnelle particulièrement intéressante. C’est pour ma part l’alimentation vers laquelle je me suis tourné lorsque j’ai cherché à manger plus sainement et j’en ai tiré bien des enseignements. Voici donc ce que j’en pense…

 

L’alimentation paléo, un retour aux sources !

Le régime paléo, c’est une alimentation qui consiste à consommer la même chose que nos lointains ancêtres du paléolithique, à l’époque où nous étions des chasseurs cueilleurs. A priori, le concept semble étrange mais il n’est pas dénué de sens quand on sait que nos ancêtres ne souffraient pas de toutes les maladies dites modernes que nous connaissons aujourd’hui.

Ainsi, les scientifiques ont pu constater que ces ancêtres avaient une meilleure santé que la nôtre et une espérance de vie bien plus élevée que nous le pensions (ils avaient tendance à mourir plus jeune que nous à cause de la dangerosité de leur environnement avant tout). De plus, notre patrimoine génétique est identique à 99% à celui de nos ancêtres du paléo.

 

Le principe de l’alimentation paléo est donc d’affirmer que nous sommes parfaitement adaptés à consommer les aliments que mangeaient nos ancêtres du paléolithique tandis que les aliments transformés ou apparus plus récemment à l’échelle de l’histoire de l’humanité ne sont pas bien assimilés par notre organisme.

La philosophie qui se cache derrière le paléo consiste donc à dire que nos soucis de santé, l’obésité et maladies dites modernes sont les conséquences d’une alimentation inadaptée à notre organisme profond et que revenir à une alimentation ancestrale pourrait améliorer notre santé, notre forme et notre bien-être.

 

Qu’est-ce qu’apporte le régime paléo?

Les bénéfices de l’alimentation paléo sont nombreux. Tout d’abord, elle vous permettra de perdre du gras. L’explosion de l’obésité dans notre pays est la cause de notre alimentation bien trop riche en glucides et en sucre. Le régime paléo permet naturellement d’en consommer moins et d’en sélectionner les meilleures sources. Ainsi, vous pourrez perdre du gras sans devoir suivre un régime restrictif et peu savoureux.

Un autre point positif est que vous n’aurez plus faim. En effet, si vous mangez suffisamment des aliments paléo (notamment les bonnes graisses bien trop délaissées), vous aurez un contrôle total de votre appétit et de vos fringales car vous consommerez des aliments qui rassasient durablement.

 

L’alimentation paléo promet aussi de prévenir de nombreuses maladies de civilisation. On pense bien évidemment à l’obésité mais aussi au diabète car la nutrition paléo permet d’avoir une glycémie plus stable mais aussi les maladies cardiovasculaires, auto-immunes ou les pathologies digestives grâce à une alimentation qui bannit les aliments potentiellement nocifs (sucre raffinés, féculents à index glycémique élevé, mauvaises graisses, anti-nutriments…) et qui est bien plus respectueuse de l’équilibre de notre microbiote.

Une alimentation paléo est aussi en mesure de réduire les phénomènes inflammatoires grâce à une nutrition qui limite les glucides raffinés, fait la part belle aux graisses saines (dont les fameux oméga 3) et respecte l’équilibre acido-basique de notre organisme.

Le régime paléo permet aussi un véritable regain d’énergie, pour la simple et bonne raison que c’est une manière de s’alimenter qui entrainera un meilleur fonctionnement de votre organisme grâce à une alimentation plus saine, une meilleure digestion et une meilleure assimilation des nutriments.

Ainsi, adopter cette nutrition est susceptible d’améliorer votre forme générale, vos performances physiques ainsi que votre sommeil. Au final, c’est l’ensemble de votre microbiote qui fonctionnera mieux et un système intestinal qui fonctionne bien, c’est un organisme plus performant sur tous les domaines.

 

Qu’est-ce qu’on mange?

Voici les aliments que l’on conseille généralement dans une alimentation paléo:

Les légumes, et la liste est longue: épinards, endives, carottes, blettes, l’ensemble des choux, brocolis, navets, fenouil, poireaux, tomates, courgettes, courges, aubergines, poivrons, salade, oignon, ail… Ils représentent la base d’une alimentation saine donc vous pouvez en consommer sans limite !

-Les légumes-féculents comme la pomme de terre, l’igname, le manioc ou la patate douce.

Les fruits, là aussi il n’y a pas d’interdit: bananes, fraises, oranges, pamplemousses, abricots, framboises, mures, pommes, poires, mangues, ananas, kiwi…  Les fruits secs (abricots secs, figues séchées) sont possibles mais ils sont bien plus sucrés donc à réserver à une consommation bien plus occasionnelle.

-Les oléagineux: noix de Grenoble, noix de cajou, noisettes, amandes, pistaches… Sachez que ces aliments existent aussi en délicieuses purées dans les magasins bio, je vous conseille de les goûter.

-Les sources de bonnes graisses comme l’huile d’olive ou l’avocat, fruit gras aux vertus exceptionnelles.

-L’huile de coco et tous les produits à base de coco (farine, lait, noix de coco).

-Les oeufs (toujours avec le jaune !).

-La viande blanche ou rouge, fraiche de préférence et sans opter forcément pour la moins grasse possible: poulet, dinde, canard, porc, boeuf… La viande transformée type jambon est autorisée mais s’éloigne du concept paléo selon moi.

-Le poisson et fruits de mer: maquereaux, sardines, saumon, thon, crevette, crabe, foie de morue…

-Le thé, le café.

Toutes les épices, le vinaigre.

-Le beurre clarifié qui est une forme de beurre qui ne contient ni lactose ni caséine et dont il ne reste que les graisses qui ont des bienfaits pour la santé.

Dans la catégorie des aliments transformés mais ayant des bénéfices pour la santé, on peut citer le chocolat noir à plus de 70%.

 

Qu’est-ce qu’on évite?

Voyons à présent les aliments à mettre de côté dans l’alimentation paléo:

-Les céréales: le blé dans sa globalité, semoule, pain, pâtes, biscuits, farine, biscottes, gâteau, crackers biscuits apéro, céréales de petit déjeuner, le riz…

-Les légumineuses: lentilles, pois chiche, haricots, soja…

-Le sucre sous toutes ses formes: sucre en poudre, bonbon, confiture, barres chocolatées, soda, jus de fruit, sirop, chocolat à moins de 70%…

-Les huiles transformées et trop riches en oméga 6: huile de colza, huile d’arachide, huile de maïs, huile de tournesol, mélange de plusieurs huiles…

-Les produits laitiers: lait, beurre, fromage, yaourt, crème fraiche… Certaines formes du paléo tolèrent les produits laitiers fermentés type yaourt et fromage au lait cru tandis que d’autres autorisent les produits laitiers de chèvre et de brebis uniquement en quantité raisonnable.

Tous les produits industriels et transformés ! (c’est pour moi la règle d’or de cette manière de s’alimenter)

 

L’alimentation paléo, mon expérience !

Au final, le régime paléo ne représente donc pas une mode alimentaire mais plutôt une hygiène de vie qui vise à revenir à une nutrition ancestrale, naturelle et proche des besoins réels de notre organisme. C’est après avoir lu de nombreuses études et avis de spécialistes indépendants que j’en suis venu à essayer cette manière de s’alimenter.

Chez moi, les effets ont été plutôt spectaculaires: j’ai pu changer mon rapport à l’alimentation, garder ma ligne tout en consommant de grandes quantités de lipides chaque jour (on a pas peur du gras quand on mange paléo !), en terminer pour de bon avec mes crises compulsives sucrées et découvrir de nouvelles saveurs !

Grâce à l’arrêt des céréales, j’ai pu retrouver une forme que les excès de glucides et d’anti-nutriments m’empêchaient d’avoir (alors que je croyais ces mêmes céréales indispensables pour avoir de l’énergie !). La suppression des produits laitiers a été salvateur pour mon système digestif. Enfin, la grande consommation de légumes et de bonnes graisses a fini par me convaincre de faire de l’alimentation paléo mon mode de vie quand j’ai pu constater à quel point cela a amélioré ma forme générale, me permettant de pratiquer du sport au quotidien et de me muscler.

 

Malgré ces immenses bénéfices, il est nécessaire de prendre du recul et de garder en tête que si le régime paléo marche, c’est pour une raison simple: l’adoption d’une nutrition privilégiant les aliments naturels, ceux qui nourrissent réellement notre corps, et laissant de côté tous les produits transformés, c’est là le point commun de TOUS les régimes alimentaires bénéfiques pour la santé, la ligne, la forme et le bien être.

Ainsi, si vous voulez perdre du gras, améliorer votre santé, vos performances physiques, votre digestion et changer votre rapport à l’alimentation, l’alimentation paléo reste une formidable manière de prendre de meilleures habitudes alimentaires, la meilleure selon moi. Même si vous ne suivez pas la liste des aliments autorisés et interdits à la lettre, il est pertinent de s’inspirer de ses principes de base tout en adaptant cette nutrition à vos sensibilités et à vos envies.

C’est en ayant cette philosophie alimentaire que malgré mon passé d’obèse morbide, je n’ai plus peur de reprendre le moindre gramme alors que je mange ce qui me fait plaisir en ayant le contrôle sur mes envies et les besoins de mon organisme. C’est l’enseignement que j’ai pu tirer de l’alimentation paléo et j’invite tout le monde à s’y intéresser si cela peut vous aider tout comme moi à l’époque a changer définitivement votre rapport à la nutrition pour enfin vous libérer de ces mauvaises habitudes alimentaires qui nous empoisonnent le quotidien.

 

Et vous, quel est votre avis sur l’alimentation paléo?

 

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “L’alimentation paléo, qu’est-ce que c’est?”