Mes 5 règles pour réussir sa perte de poids

 

Lorsqu’on cherche à perdre du poids, on se retrouve vite submergé par les nombreuses interrogations qui se posent pour parvenir à atteindre notre objectif. Comment dois-je m’alimenter? Quel régime dois-je faire? Qu’est-ce que je peux encore manger? Dois-je pratiquer un sport? A quelle fréquence? Etc etc.

Au final, toutes ces questions nous mettent une pression folle qui nous font brûler des étapes et nous dispersent dans des problématiques dont nous ne trouvons pas de solution réaliste. Aujourd’hui, j’aimerais donc vous donner mes 5 règles simples à suivre qui ont marché chez moi pour réussir définitivement sa perte de poids, c’est-à-dire faire fondre ses graisses sans jamais les reprendre.

 

1/ Ne pas faire de régime !

La première règle qui est la plus importante selon moi, c’est de ne plus penser régime car leur fonctionnement est obligatoirement voué à l’échec dans le cadre d’une perte de poids sans reprise des kilos perdus dans les mois qui suivent.

Le principe d’un régime est pourtant simple et parait logique: on grossit car on mange trop donc en mangeant moins, on perd du poids. Je peux vous garantir que si c’était aussi facile, il n’y aurait pas autant de personnes en surpoids qui ne parviennent pas à s’en sortir.

 

Le problème des régimes, c’est qu’ils sont systématiquement associés à la privation, à une restriction alimentaire. Le cerveau déteste au plus haut point la sensation de privation et en vous imposant une diète précise, vous augmentez ainsi fortement les chances de craquer et de ne pas parvenir à votre objectif de poids.

De plus, un régime est temporaire. On prend du poids car on a de mauvaises habitudes alimentaires au quotidien. Si vous suivez un régime et parvenez à perdre les kilos désirés, vous reprendrez tout le poids perdu une fois que vous reprendrez une alimentation moins restrictive avec vos mauvaises habitudes alimentaires d’avant le régime. Pire encore, vous en reprendrez davantage car le métabolisme s’adapte à une période de restriction alimentaire comme c’est le cas avec un régime et stockera davantage ce que vous consommez. Ainsi, dès que vous remangez un peu plus, vous grossirez davantage. C’est le fameux effet yo-yo symptomatique des régimes.

Enfin, les régimes ne s’attaquent qu’à l’aspect alimentaire de notre prise de poids alors que pour l’avoir vécu pendant des années, l’obésité est avant tout un problème émotionnel que nous devons traiter pour parvenir à retrouver une nutrition plus équilibrée et respectueuse de notre organisme.

 

Au final, les régimes ne marchent pas et la seule et unique solution qui permet une perte de poids stable et durable est de prendre progressivement de meilleures habitudes alimentaires, sans privation et en restant à l’écoute de son corps et de ses émotions.

Si vous voulez en savoir plus sur les raisons de l’échec systématique des régimes sur le long terme, j’ai écrit un article complet là-dessus que vous pouvez lire en cliquant ici.

 

2/ Comprendre la nutrition !

La seconde règle est d’en savoir davantage sur la nutrition. Il est inutile d’espérer une perte de poids durable si on s’alimente au hasard.

Comprendre la nutrition, cela ne veut pas dire se prendre la tête à devoir tout connaitre de chaque aliment mais simplement de comprendre les bases de la nutrition en étant capable d’identifier ce qu’est une source de protéines, de glucides ou de lipides et d’être en mesure de composer des assiettes équilibrées.

Aussi, il est nécessaire d’être en mesure de décrypter les étiquettes des produits que nous achetons et de s’orienter vers une alimentation tournée vers des produits naturels afin de faire les choix d’aliments de qualité qui sauront nourrir notre organisme en profondeur et le mettre dans les meilleures dispositions pour faire fondre vos graisses.

 

Si on ne fait pas cet effort-là, on risque alors de s’alimenter au hasard en suivant les nombreuses généralités souvent fausses, les recommandations officielles hélas influencées par les gros lobbies de l’agro-alimentaire ou encore les gourous de régimes qui se prétendent miraculeux et votre perte de poids sera elle aussi aléatoire. Vous resterez alors dépendant des autres et surtout de l’incroyable business qui s’est développé autour de la nutrition sans jamais saisir ce que vous faites vraiment.

Comprendre la nutrition, c’est être en mesure de maitriser son corps. Il n’y a pas meilleure assurance que celle-là pour vous permettre d’obtenir et de conserver un corps qui vous plait tout le long de votre vie. Vous pourrez ainsi faire les choix qui vous permettront de perdre du poids, de prendre soin de votre santé tout en conservant une alimentation plaisante au quotidien.

Si vous voulez en savoir plus sur la composition d’une assiette saine, je vous conseille de voir cet article qui détaille la composition type d’un menu sain et agréable au quotidien en cliquant ici.

 

3/ Apprendre à écouter son corps !

La troisième règle est d’être à l’écoute de son organisme. En vérité, quelqu’un qui s’alimente mal est complètement déconnecté des sensations de son propre corps et se retrouve sous l’emprise de ses émotions.

A la base, s’alimenter a pour objectif de nourrir notre organisme et de lui permettre d’être et de rester en forme, actif sur le plan physique et mental. Aujourd’hui, nous avons peu à peu oublié cette fonction première et s’alimenter nous fait peur pour notre ligne, une absurdité dont il faut avoir conscience.

 

Pour perdre du poids, il est nécessaire de retrouver les facultés naturelles de notre corps qui permettent de savoir comment s’alimenter. En écoutant votre corps, vous ressentirez la faim et la satiété et saurez donc quand vous mangez pour vous nourrir ou plutôt par gourmandise, quand un aliment vous apporte un bien-être profond ou un plaisir plus immédiat et futile..

Lorsque j’étais obèse, j’entretenais de mauvaises habitudes alimentaires car la nourriture était devenue un refuge pour moi afin d’oublier ma frustration et m’apporter un plaisir instantané et facile. Ainsi, je ne nourrissais plus mon corps mais je cherchais simplement à combler des émotions négatives.

Le problème dans cette manière de fonctionner, c’est que la source de nos soucis qui est d’ordre psychologique ne peut être soulagée sur la durée par la nourriture et de ce fait, nous développons une faim incontrôlée et illimitée, une faim émotionnelle qui n’est plus physique. C’est un cercle vicieux que j’ai connu et qui empêche énormément d’obèses de s’en sortir.

 

Ainsi, vous ne pourrez pas enclencher une perte de poids durable sans apprendre à écouter votre corps et non les besoins addictifs et émotionnels de votre cerveau. Faites la distinction entre cette faim émotionnelle et les besoins de votre organisme et vous pourrez alors vous alimenter sans crainte ni frustration en vous laissant guider par votre corps et ses envies réelles.

Si vous voulez en savoir plus sur la faim émotionnelle, j’ai écrit un article que vous pouvez lire en cliquant ici.

 

4/ Avoir une bonne hygiène de vie !

La quatrième règle est d’adopter des habitudes de vie plus saines. Mieux manger n’a pas de sens si l’on conserve par ailleurs une hygiène de vie déplorable.

Beaucoup de facteurs influencent la prise de poids. L’alimentation n’en est qu’une facette mais souvent, les personnes en surpoids ont une hygiène de vie qui impose beaucoup de stress à leur organisme. Ces personnes-là dorment mal, font souvent la fête, ont des prises alimentaires irrégulières, manquent cruellement d’activité physique ou ont une vie frustrante avec des soucis personnels qu’ils ne parviennent pas à gérer.

 

On entend beaucoup de la part des gens qui veulent perdre du poids qu’elles vont « faire attention ». A cela, je leur réponds qu’une perte de poids définitive ne demande pas de faire attention mais de prendre soin de son corps au quotidien.

En vérité, essayer petit à petit d’avoir une hygiène de vie plus saine ne demande pas des efforts insurmontables, loin de là. Par exemple, manquer de sommeil en se couchant trop tard chaque soir aura un impact négatif sur l’ensemble de votre journée car vous serez plus fatigué, aurez plus de difficultés à gérer les efforts et situations délicates de votre quotidien et aurez plus facilement tendance à craquer et grignoter n’importe quoi. Ainsi, vous aurez tout à gagner à chercher à mieux dormir en vous couchant plus tôt.

Dans la même idée, l’activité physique est primordiale à la santé du corps humain mais aussi de notre mental. Bien sûr, s’imposer des séances de type cardio qui ne nous apportent aucun plaisir pour perdre du poids n’est absolument pas viable sur le long terme. Par contre, trouver une activité physique qui nous est agréable et être plus actif dans son quotidien, en faisant en sorte de marcher davantage par exemple, n’auront que des bénéfices car vous serez plus en forme, mieux dans votre tête tout perdant du poids plus facilement.

 

Au final, avoir une bonne hygiène de vie, si cela est essentiel pour une perte de poids durable, ne doit pas être perçue comme une contrainte mais plutôt comme un moyen de rendre notre quotidien plus agréable et d’être plus en forme. Il ne s’agit donc pas d’adopter une vie de moine mais simplement d’essayer dans la mesure du possible et sans se priver de ses plaisirs d’améliorer les aspects de notre vie qui peuvent l’être afin de favoriser une perte de gras stable.

 

5/ Faire preuve de patience !

Enfin, la cinquième et dernière règle est de savoir être patient. C’est probablement le point le plus négligé dans notre société où nous voulons toujours aller plus vite.

 

Contrairement à ce que les régimes veulent vous faire croire, une perte de poids ne se fait pas en quelques semaines mais se construit dans le temps, du moins si vous voulez pouvoir stabiliser vos kilos perdus et ne jamais les reprendre.

Je sais que c’est quelque chose de frustrant car on désire toujours perdre nos kilos en trop le plus vite possible afin de retrouver un physique qui nous plait. Pourtant, je vous conseille vraiment de penser à l’après perte de poids. Plus vous irez vite, plus les chances de reprendre le poids perdu et même davantage seront grandes. Honnêtement, quel intérêt de perdre du poids si c’est pour que cela ne dure pas? Quel intérêt d’avoir une perte de poids fragile qui nous impose une peur quotidienne de grossir à nouveau? C‘est vers quoi vous vous dirigez si vous n’êtes pas patient.

 

Comme nous l’avons vu, perdre du poids ne demande pas uniquement de changer son alimentation mais de réformer sa nutrition, son rapport à la nourriture, à son propre corps et son hygiène de vie. Vous ne pourrez évidemment pas changer tout cela d’un coup car vous risquez dans ce cas de vite lâcher prise.

Ainsi, la meilleure manière de s’y prendre est d’y aller progressivement. N’oubliez pas que vous ne faites pas simplement une perte de poids mais allez métamorphoser votre corps pour de bon et ainsi prendre des habitudes plus saines au quotidien qui rendront tout le restant de votre vie meilleur. Cela vaut donc le coup d’y aller par étape afin de ne pas échouer en vous précipitant, non?

 

Perdre du poids est au cœur de bien des questionnements, non pas parce que cela est incroyablement complexe mais tout simplement parce que nous ne l’abordons pas sous le bon angle et sommes en quête de la méthode miracle qui n’existe pas. En vérité, c’est comme si nous cherchions à résoudre un puzzle avec les mauvaises pièces, j’en ai fait les frais lors de mes longues années d’obésité morbide et le résultat ne peut être que l’échec démoralisant ou un yo-yo régulier et désespérant de votre poids.

En revanche, en suivant ces 5 règles que je viens de vous donner, je peux vous garantir que vous avez là toutes les armes pour arriver à une perte de poids stable et durable. A présent, qu’attendez-vous pour passer à l’action?

 

Cet article vous a plu? Partagez-le autour de vous et abonnez-vous à la lettre d'information de La Vitalité par la Nutrition pour ne rien rater des futurs articles et recevoir en bonus gratuit mon e-book des 6 plus grandes erreurs à ne pas faire en nutrition !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *